• Information
  • FAQ
  • Manage

Index du forum Conseils Où trouver les meilleurs taux ? Pourquoi passer par un courtier pour obtenir le meilleur taux ?

LE COURTIER CRÉDIT 100 % GRATUIT *

QUI RÉALISE VOS RÊVES


Courtier gratuit, courtier payant : quelles différences ?

Immofinances France
IMMOFINANCES FRANCE
Le réseau des courtiers en crédit
100% GRATUIT
ETRE RAPPELÉ

Le marché des courtiers en crédits est en pleine mutation.

La baisse de taux conjuguée avec le développement du marché des courtiers explique, en partie, cette évolution.

Mais un autre chamboulement attend le secteur du crédit : l'expansion des courtiers gratuits.

En France, l'organisation de cette profession permet de la scinder en deux groupes :

  1. les courtiers gratuits,
  2. les courtiers payants.

Les emprunteurs se posent de nombreuses questions quant au mode de fonctionnement et à l'efficacité de ces deux modes de rémunération et de facturation dans le monde de ces intermédiaires en crédit.

Nous allons donc essayer de répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser :

Un courtier gratuit : c'est quoi ?

La réponse est assez simple : un courtier est dit "Gratuit" s'il ne facture pas le client emprunteur qui l'a mandaté pour trouver son futur crédit.

J'entends déjà pointer une suspicion, somme toute assez légitime, devant ce professionnel qui travaillerait gratuitement et j'imagine déjà que vous me poseriez la question suivante :

Comment un courtier pourrait-il travailler sans honoraires ?

En fait, je vous ai indiqué qu'un courtier gratuit ne facturait pas son client, je ne vous ai jamais dit qu'il travaillait sans honoraires !

Comment un courtier peut-il être gratuit pour son client alors qu'il facture des honoraires ?

Ce que vous devez savoir, c'est que, quelque soit le type de courtier (gratuit ou payant), lorsqu'il amène un client à une banque, un courtier perçoit, toujours, une commission versée par la banque qui finance son client.

Quel est le montant de cette commission ?

Dans la majorité des cas, le courtier perçoit des honoraires à hauteur de 1% du montant emprunté.

Parfois, ces honoraires sont plafonnés (en règle générale, ce plafond varie entre 1900 €uros et 3000 €uros selon les établissements bancaires).

Quand on sait que le montant moyen d'un emprunt immobilier est de 160.000 €uros, cela signifie qu'un courtier gratuit perçoit, en moyenne, une commission d'un montant de 1600 €uros par client.

En d'autres termes, un courtier gratuit est effectivement gratuit pour son client mais il ne travaille pas "pour rien" puisqu'il est rémunéré, directement, par la banque !

Quelle est la différence entre un courtier gratuit et un courtier payant ?

Eh bien, comme je vous l'indiquais, les courtiers gratuits et les courtiers payants perçoivent tous les deux, une commission versée par la banque mais le courtier payant facture, EN PLUS, son client !

J'imagine que ceux qui ne connaissent pas ce monde des intermédiaires en crédit immobilier vont réagir et vont se poser la question suivante :

Cela signifie-t-il qu'un courtier payant facture DEUX fois la même prestation ?

Indirectement, OUI !

En effet, comme le courtier gratuit, le courtier payant va percevoir la commission versée par la banque à qui il a adressé ce nouveau client emprunteur (la commission de 1% évoquée ci-dessus).

Mais il va, en plus, facturer le client qui l'a mandaté.

Quel est le montant facturé, en plus, par les courtiers payants à leurs clients ?

En général, les courtiers payants facturent, à leur client, entre 1% et 2% du montant du prêt.

Certains courtiers payants plafonnent cette commission à 950 € (chez ACE, par exemple).

A l'inverse, d'autres courtiers payants majorent cette commission d'un pourcentage pour frais de mandat de recherche (CAFPI).

MEILLEUR TAUX, quant à lui, facture à ses clients une commission moyenne de 950 € par dossier traité en agence.

En résumé et en moyenne, un courtier payant va percevoir près de 2600 € par emprunteur : 1600 € payés par la banque et 1000 € payés par le client.

Mais un courtier payant sera quand même plus efficace qu'un courtier gratuit, non ?

On pourrait le penser (cela justifierait, au moins, le surcout facturé au client).

Mais, en réalité, vous devez savoir que cela n'a strictement rien à voir.

Si j'osais, je vous avouerais même que : NON, un courtier payant n'est pas plus efficace qu'un courtier gratuit !

Pourquoi un courtier payant n'est pas plus efficace qu'un courtier gratuit ?

L'efficacité d'un courtier n'a strictement rien à voir avoir le modèle économique qu'il a choisi (payant ou gratuit), bien au contraire.

Pour le comprendre, il faut connaître les modes d'installation et de fonctionnement des différents courtiers :

1- Des coûts d'installation plus élevés chez un courtier payant :

Chez certaines franchises de courtiers payants, les coûts d'installation peuvent dépasser les 150.000 €uros (droit d'entrée, utilisation de licence, local professionnel, achalandage).

A l'inverse, si l'on prend l'exemple d'IMMOFINANCES (une franchise de courtiers gratuits), le droit d'entrée pour un courtier gratuit est fixe et unique : 10.000 €uros.

2- Des frais de fonctionnement moins élevés chez un courtier gratuit :

A ces frais d'implantation, se rajoutent tous les frais de fonctionnement des franchises : pourcentage de reversement à la franchise (ces royalties commencent, chez MEILLEUR TAUX, à 8.5%), loyer obligatoire, utilisation de la marque, prospectus, formations ...

Pour certains franchisés, cela peut représenter plus de 50 % de leur Chiffre d'Affaires !

A l'inverse, si l'on prend l'exemple d'IMMOFINANCES, leurs courtiers gratuits ont un coût de fonctionnement extrêmement alléger : pas de local obligatoire, un pourcentage de reversement à la franchise dégressif (de 4% à 0%), des frais de formation allégés ...

 

Lorsqu'un courtier payant a des frais quotidiens beaucoup plus importants qu'un courtier gratuit, vous devez bien vous douter qu'il est obligé, à un moment donné, de les répercuter sur ces clients et cela n'a rien à voir avec son efficacité ...

Comment peut-on juger de l'efficacité d'un courtier ?

Objectivement, l'efficacité d'un courtier peut se juger sur deux critères incontestables :

1- le crédit demandé est obtenu par l'emprunteur

Les courtiers ont tous les mêmes banques potentielles.

Ils signent, avec elles, une sorte de droit d'apport de nouveaux clients : "une convention".

Ces banques "locales" sont rattachées à des banques "régionales" qui étudient, de la même façon et quelque soit le type de courtier qui a été mandaté, le dossier qui leur est soumis.

En d'autres termes, à aucun moment, le mode de rémunération du courtier n'entre en ligne de compte dans l'accord du banquier.

Ce qui est important, c'est la qualité du dossier et la qualité de la présentation par le courtier (mise en exergue des points importants et "rassurants").

Or, tout ceci ne dépend absolument pas du mode rémunération, cela dépend de la qualité du professionnel.

2- le taux du crédit est le meilleur du marché

Là encore, il n'existe pas de taux réservés aux courtiers payants et d'autres taux réservés aux courtiers gratuits.

Les grilles de taux sont exactement les mêmes pour tous les courtiers.

Ce qui est vrai, c'est que, selon "la qualité" de l'emprunteur, les banques essayeront de faire "un effort" sur le taux proposé.

Mais, là encore, cela dépend du dossier lui-même, pas du mode de la rémunération du professionnel qui le soumet ...

Comment la coexistence de ces deux systèmes peut-elle perdurer ?

C'est une question que l'on peut légitimement se poser : entre un courtier gratuit et un courtier payant, avec un service de qualité identique, on imaginerait que tous les emprunteurs se tourneraient vers les courtiers gratuits.

Mais, tel n'est pas le cas : MEILLEUR TAUX reste le principal intermédiaire en crédit, et pourtant, il est payant !

Voici les principales raisons :

La méconnaissance des courtiers gratuits

Tout d'abord, et c'est une première critique à l'encontre des courtiers gratuits : ils ne sont pas assez connus.

Il privilégient le "bouche à oreille" : le développement de leur activité est, essentiellement, basé sur les recommandations entre ancien client et futur client.

Ce mode de développement, s'il est efficace et peu couteux, ne permet pas une implantation et une reconnaissance au niveau national.

Une communication nationale incontournable et efficace des courtiers payants

A l'inverse, les franchises de courtiers payants consacrent un budget énorme à leur communication.

Le budget "communication" de MEILLEUR TAUX se compte en millions d'€uros avec des passages fréquents à la télévision, aux heures de grande écoute.

Ils n'ont, d'ailleurs, pas le choix car c'est le seul moyen de maintenir leur présence sur le marché des courtiers tout en "asphyxiant" celle des courtiers gratuits ...

L'aspect psychologique du client "payeur"

L'aspect psychologique est non négligeable, surtout dans l'immobilier.

Un client qui ne paie pas aura, parfois, l'impression que le service fourni sera de moins bonne qualité.

C'est aussi l'argument utilisé par les courtiers payants pour "dissuader" leur client de se tourner vers un "confrère" gratuit.

Mais, là encore, c'est "oublier" qu'une commission sera, dans tous les cas, versée par la banque ...

La dilution du surcoût du courtier payant

Enfin, le surcout facturé par les courtiers payants est très souvent dilué dans la coût global du crédit.

Il ne représente, en effet, qu'une toute petite valeur dans le coût total pour l'emprunteur.

Certains courtiers payants précisent même que leur commission se substitue aux frais de dossier facturés par le banque. Or, vous devez savoir qu'il n'en est rien : les deux commissions (celle de la banque et celle du courtier) vont bien s'ajouter ...

Enfin, il arrive que ce surcout soit rajouté au capital emprunté. Dans ce cas, il ne représentera plus que quelques euros dans la future mensualité de l'emprunteur. Ces quelques €uros paraissent négligeables aux yeux de l'emprunteur qui a finalement obtenu son crédit. Pourtant, c'est une dépense qu'il aurait pu s'éviter (en passant par un courtier gratuit) ...

Comment savoir si mon courtier est payant ou gratuit ?

Un courtier en crédit est un Intermédiaire en Opération de Banque et en Services de Paiement (IOBSP).

En tant que tel, il est soumis à des règles très précises et au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel (ACPR).

Parmi ces règles figure une obligation d'immatriculation sur le registre tenu par l'Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances (ORIAS)

Tous les courtiers, qu'ils soient gratuits ou payants, doivent être inscrits sur ce registre.

Le lien, ci-dessus, vous permet de consulter ce registre. Cependant les informations fournies par cet Organisme ne permettent pas de savoir, à l'avance, si un courtier inscrit est gratuit ou payant.

Pour cette raison, nous avons dressé une liste non-exhaustive des principales enseignes nationales de courtiers selon leur mode de rémunération :

Les principaux courtiers gratuits :

Les principaux courtiers payants :

 



Vous pouvez remercier ce Courtier Crédit :  

A la recherche du meilleur taux ?

Demandez le meilleur taux à un spécialiste du crédit ...

Bénéficiez d'une étude personnalisée
RAPIDEMENT et SANS VOUS DEPLACER !

Avec www.immofinances.net
faites-vous aider par les
meilleurs courtiers de France !


Les mots clefs de cet article :

courtiergratuitpayantdifférencefonctionnementcommission .

Faites une recherche rapide en cliquant sur les mots clés ci-dessus ...





Article élaboré en partenariat avec SIRVEL : le référencement des courtiers


cron